Facebook Twitter Flickr RSS

Historique, valeurs et principes

Mieux vivre à lécole

 

Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles publiques, fondée en 1947, reconnue d’utilité publique par le décret du 7 août 1951, agréée Mouvement d’Education Populaire le 15 juillet 1982.

 

La FCPE représente les parents d’élèves dans toutes les instances de participation : maternelle, primaire, secondaire, Ministère de l’Education Nationale, Communauté Européenne.

 

La FCPE est membre fondateur du CNAL (Comité National d’Action Laïque), du CEPEP (Centre Européen des Parents des Ecoles Publiques), et de l’EPA (European Parents Association). Elle est également affiliée à la JPA (Jeunesse au Plein Air).

 

La FCPE est la seule organisation des parents d’élèves à avoir un projet éducatif ; elle place le jeune au centre de ses préoccupations. La FCPE, veut promouvoir l’idée d’une société démocratique et libre où le citoyen détermine lui même son destin, n’étant contraint par aucune force qui définit à sa place le bien commun et le bonheur individuel. C’est un idéal laïque, respectueux de toutes les croyances.

 

1ère association de parents d’élèves, elle est majoritaire aux élections des représentants de parents dans les conseils d’écoles et d’administration des établissements scolaires.

 

La FCPE est présente dans toutes les instances de participation, de concertation ou de décision ; elle se mobilise pour l’amélioration du système éducatif, pour que l’école soit pour chaque enfant, chaque jeune, un lieu de réussite et d’épanouissement. La FCPE exige que la priorité donnée à l’Education Nationale se concrétise dans les budgets de l’Etat et des collectivités locales et territoriales au profit du Service Public Laïque d’Education.

 

La FCPE revendique :

La Gratuité effective de toute la scolarité et des activités associées, indispensable pour garantir une réelle égalité des chances.

La lutte contre l’échec scolaire, la sélection et l’élitisme.

La mise en oeuvre d’un véritable service de Santé Scolaire.

La reforme des rythmes scolaires de la journée, la semaine et l’année.

L’apprentissage de la citoyenneté.

La maternelle dès deux ans pour ceux qui le souhaitent avec des moyens et des locaux adaptés aux jeunes enfants.

Une pédagogie des cycles réellement mise en œuvre.

Des droits nouveaux pour les associations de parents d’élèves : statut de parent délégué.

Des personnels formés et des moyens matériels adaptés à la scolarisation ou à la formation des élèves atteints de handicap.

Pour que l’école soit accessible à tous, la FCPE défend donc sa gratuité.

 

Bandeau site

 

Valeurs et principes

L’école publique est, par principe, l’école de l’égalité ; elle forme tous les citoyens. Elle ne reconnaît aucune discrimination, aucun privilège : c’est l’école laïque

Laïcité ¤ Gratuité ¤ Réussite pour tous ¤ Droits de l’enfant et du jeune ¤ Respect des rythmes de l’enfant ¤ Droits des parents

La FCPE a des convictions qu’elle veut faire partager.

La FCPE prend position et s’exprime.

La FCPE est indépendante mais elle n’est pas neutre pour autant, parce que les parents ont à se préoccuper non seulement des problèmes concrets de l’Ecole, mais aussi du devenir de la société dans laquelle leurs enfants vont avoir à vivre.

La FCPE défend des idéaux :

Laïcité : Accueil de tous sans discrimination et dans le respect des opinions philosophiques, politiques ou religieuses de chacun, au sein du Service Public d’Education.

Egalité : Donner à tous des chances équivalentes.

Gratuité : Effective de toute la scolarité et des activités associées, indispensable pour garantir une réelle égalité des chances.

Réussite de tous les jeunes : Selon leurs souhaits et leurs aptitudes au niveau qu’ils désirent.

La FCPE agit pour que le système éducatif ne reproduise pas les inégalités issues des différences socioculturelles ou socio-économiques. Elle réclame une école centrée sur les besoins de l’enfant, la prise en compte de ses aspirations et de toutes ses aptitudes. La FCPE réaffirme le rôle essentiel du service public dans un monde régi par les lois du marché, dans une Europe où la France fait figure d’exception. Le principe de gratuité de l’enseignement est un principe constitutionnel qui permet l’égal accès au service public d’éducation. L’Etat a l’obligation de permettre l’accès de tous à l’école publique en assurant la présence du service public d’éducation partout sur le territoire.

Aujourd’hui, ses priorités sont :

- La mise en œuvre de la gratuité inscrite dans les lois de la République 
- La lutte contre l’échec scolaire, la sélection et l’élitisme. 
- La baisse des effectifs dans les classes. 
- L’apprentissage de la citoyenneté
- L’accès possible à la maternelle dès 2 ans pour ceux qui le souhaitent, des moyens et des locaux adaptés aux jeunes enfants. 
- La réforme des rythmes scolaires de la journée, la semaine et l’année dans le cadre des heures d’enseignement obligatoires. 
- Une vraie pédagogie de cycles réellement mise en œuvre 
- Un véritable Service de Santé Scolaire 

Création d’un statut de délégué parent